Vocabulaire

Pour les informations ci-dessus, merci à :
– http://www.defense.gouv.fr/terre/orga/orga_gds_serv/
– http://users.belgacom.net/artillerie/artillerie/5401.html
– http://www.france-phaleristique.com/
– http://www.association14-18.org/references/regiments/sources/SourceFrAS.htm

  • Pourquoi les soldats, quand ils posent, ont-ils quasiment toujours une cigarette (éteinte) entre les doigts ?
    Réponse : La cigarette était considérée comme une marque de virilité, de « chic » jusqu’en 1950. On disait qu’elle rendait fort, qu’elle faisait pousser les poils, qu’elle blanchissait les dents… Presque tous les hommes se faisaient photographier avec une cigarette à la main. La plupart du temps, elle était fourni pas le photographe lui-même, et restait éteinte…
    Réponse de J.M. Rouzet : « La cigarette était toujours éteinte pour la période des photographie d’avant 1914 car celle-ci était… factice (en faïence, si j’en crois les souvenirs de quelques anciens dont j’ai pu il y a quelques années maintenant recueillir les témoignages sur ce sujet) ».
    Réponse de Daniel Gauthier : La raison principale était que les soldats (ceux de la période de la 1ère guerre mondiale) n’avaient pas le droit de fumer. Le foyer de la cigarette se voit de très loin la nuit et constitue un point de mire très visible (pour l’ennemi, évidemment). Dans l’armée moderne cette interdiction persiste pendant les manoeuvres et les opérations sur le front.
    Réponse de Jean Leboucq : Concernant cette situation j’ai questionné une personne très âgée qui a vécu la première guerre mondiale et il était un homme. Sa réponse est que la photo avec la cigarette permettait souvent de pouvoir montrer au parent à qui l’on envoyait la photo que l’on était plus l’enfant, que la mère couvait jalousement ou à qui le père interdisait tout débordement.